Soyez les bienvenus sur le site du Journal des Brandons de Payerne et environs.

Vous saurez ce que vous avez toujours voulu savoir, sans oser le demander, sur le Journal des Brandons!

Le Journal des Brandons de Payerne, votre journal, paraît le samedi de la Fête ! Il est mis en vente dans tous les bons kiosques à journaux, chez tous les libraires abstinents, ainsi qu'auprès de tous les vendeurs ambulants certifiés ISO 3000 ou autres dépositaires cultivés.

La rédaction du journal a occupé ses concepteurs durant trois cent soixante cinq jours (année normale) et presque autant de nuits.

Les rédacteurs ont glané dans leur entourage les sujets qu'ils vous soumettent. Mais c'est surtout vous, amis lecteurs, qui ravitaillez la Case 3000, Payerne de propositions signées, authentiques. Nous garantissons à nos correspondants occasionnels si précieux, l'anonymat !

Nous apprécions vos langues pointues, mais non fourchues, votre écriture parfois lisible, votre sens de l'observation, votre esprit critique parfois constructif, vos informations originales, votre amour de l'humour… Merci ! Et les annonces ? Elles constituent une particularité du journal ; ne sont-elles pas offertes par leurs victimes-bénéficiaires-volontaires elles-mêmes ?

Le nombres des rédacteurs, les Mours, varie : de un, ou presque un, à plusieurs, voire beaucoup. Il comporte des nons-fumeurs, des concupiscents repentis paraît-il, des concubins aussi, quelques presbytes, plusieurs électeurs pratiquants, maints anciens ayant, semble-t-il, terminé leur scolarité gratuite et obligatoire. Ce zoo constitue, avec les Mourdzets, candidats choisis par cooptation, le Comité de rédaction qui collabore étroitement avec l'association chargé de l'organisation de la Fête traditionnelle des Brandons.

Le premier Journal des Brandons a plus de cent ans : Le Porc-épic. De ses premiers collaborateurs, il ne reste que quelques survivants. Il en est de même de quelques-uns de ses confrères d'alors. C'est pourquoi vos vœux de santé et prospérité sont les bienvenus !

Allez bon surf, bonne lecture. Ayez le bon clic et le bon déclic pour nous écrire.